Traquer les cellules cancéreuses dans le cerveau

Posted on Posted in Press Release

Traquer les cellules cancéreuses dans le cerveau

Version imprimable

17 Février 2015

Le CRCHUM participe à la mise au point d’une sonde révolutionnaire pour détecter des cellules cancéreuses au cerveau. Ce lecteur optique de la taille d’un crayon pourrait être utilisé en chirurgie oncologique pour s’assurer d’enlever les cellules cancéreuses qui ne sont pas visibles avec les technologies actuelles, et ainsi améliorer les chances de survie des patients.

La technologie mise au point par Frédéric Leblond, chercheur au CRCHUM dans l’axe Imagerie et ingénierie, et le Dr Kevin Petrecca, neurochirurgien à l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal, a fait l’objet d’une publication récente dans la revue Science Translational Medicine.

La plupart du temps, il est impossible de distinguer visuellement les cellules cancéreuses des cellules normales dans le cerveau. Lorsque le chirurgien retire une masse tumorale, il reste souvent des cellules cancéreuses indétectables par microscopie.

La technique utilisant une sonde portative de spectroscopie Raman et développée par l’équipe du professeur Leblond, permet d’identifier avec précision ces cellules cancéreuses résiduelles. « Le chirurgien pourra procéder à l’ablation d’une tumeur au cerveau, et ensuite utiliser la sonde pour détecter en une fraction de seconde les cellules cancéreuses qui restent et les retirer », explique Frédéric Leblond.

La sonde fonctionne grâce à la technologie laser. « La lumière émise donne un signal spectroscopique qui fournit de l’information spécifique sur la composition moléculaire du tissu, ce qui nous permet d’évaluer s’il s’agit d’une cellule cancéreuse ou non », résume le chercheur.

La sonde Raman a été testée in vivo pendant la chirurgie chez une quarantaine de patients atteints de formes différentes de gliomes. L’outil s’avère très efficace. « Ces tests nous ont permis de développer un algorithme pour identifier les cellules cancéreuses, dit Frédéric Leblond. La précision de la sonde dans la détection est supérieure à 92%. »

Prochaine étape : un essai clinique sera mené à l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal. Si le test est concluant, la sonde portative Raman pourrait être approuvée pour enfin être utilisée lors des opérations pour retirer des tumeurs cancéreuses au cerveau.

Cette découverte a valu cette semaine au Dr Kevin Petrecca, neurochirurgien à l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal et à Frédéric Leblond, chercheur au CRCHUM et à Polytechnique, le titre de « Personnalités de la semaine » du quotidien La Presse.

http://crchum.chumontreal.qc.ca/nouvelles/traquer-les-cellules-cancereuses-dans-le-cerveau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *